Le Ciel, la Terre et Nous

Un maître de qigong, Wei Bo Yang (vers 200 ans après J.C.), disait : « Le Sage, jamais, ne gaspille le temps pendant son existence. Il lève la tête pour observer les signes du Ciel et en tirer profit ».

Quels signes trouvait-il dans le Ciel ?

Dans l’espace, la Terre est une planète bleue azurée. Vu de notre planète, le Ciel est de la même couleur, couleur aussi de l’océan, couleur vivante. Notre planète fait partie de la Voie Lactée – ou Fleuve du Ciel – dont elle n’est qu’un grain de poussière. Elle est composée de 80% d’eau comme notre corps. Nous pouvons dire que notre corps et notre planète se ressemblent.

Dans le Ciel, il existe des milliards d’étoiles. Plus proches de nous, le Soleil et la Lune influencent notre planète et notre vie. Le Zhou Yi (Yi King) nous dit : « Le Soleil s’en va, la Lune prend sa place. La chaleur part, le froid vient. »

Le jour, la lumière, la chaleur sont yang. C’est pour cette raison que nous nous activons dans la journée. La nuit, l’ombre, le froid sont yin. C’est pour cette raison que nous nous reposons la nuit. La vie de la Planète est rythmée de la même manière ou de façon contraire. Pour nous, ce qui nous intéresse est le début du yin et celui du yang. À minuit, le yin est à son maximum ; alors, le yang commence peu à peu, va en augmentant et prend la place du yin. À midi, le yang est à son maximum. Le yin, à son tour, commence peu à peu et va en augmentant. Pour les mois, les années, le rythme est le même.

Comment utiliser ceci ? En prenant l’énergie du Ciel, mais le Ciel est si haut ! Que peut-on faire ?

Essayons de détendre notre corps, les yeux fermés en respirant doucement. Tirons l’énergie du Ciel vers nous avec notre esprit. Imaginons même que nous touchons le Ciel avec notre tête, comme si sa voûte épousait la forme de notre tête. Inutile d’insister longtemps, seulement quelques minutes. Vous aurez une sensation agréable parce que votre esprit sera lié à l’énergie du Ciel. Elle rentrera dans votre corps en le nourrissant.

N’oublions pas non plus, l’énergie de la Terre.

Depuis notre naissance, nous vivons sur la Terre. Elle est faite de nombreux paysages, riches et variés. Sans cesse, étant debout, nous évoluons sur elle. Ainsi donc, nous l’utilisons de mille manières. Et nous pouvons aussi l’utiliser pour le qigong.

Debout sur la Terre, les pieds sont bien à plat : ils correspondent à l’image de notre corps. Toute la surface du dessous de pied touche la Terre et en prend l’énergie dans les profondeurs. Quelle que soit la nature de la surface, nous pouvons imaginer qu’elle est souple et que l’on peut s’y enraciner profondément. La couleur de la Terre n’a pas une grande importance. Elle est jaune en général et plus sombre que la couleur du Ciel. Nous absorbons l’énergie de la Terre par les pieds et par tout notre corps, mais sans rechercher les sensations : par exemple, ne pensez pas que l’énergie du Ciel est chaude, celle de la Terre, froide. Ce n’est pas le but. L’intérêt est d’être dans un état serein confortable à l’intérieur de soi. Touchant le Ciel avec la tête, debout sur la Terre, nous sommes le trait d’union entre eux, en harmonie. Et le Ciel yang, la terre yin sont aussi en harmonie avec nous. Vous pouvez vous imaginer comme le Petit Prince sur sa planète flottant dans le Ciel, image du qigong, ne trouvez-vous pas ?